Publié le 21/01/2019

Interview Collaborateur | Rencontre avec Agnès, Product Owner

Agnès POUX occupe actuellement le poste de Product Owner chez Viareport. Découvrez son interview !

+ - Peux-tu te présenter en quelques mots?

Je m’appelle Agnès Poux et je travaille chez Viareport depuis 2016.

Diplômée d’une école de commerce, j’ai démarré ma carrière professionnelle en tant que consolideur au sein d’un groupe du CAC 40. J’ai également été consultante et commissaire aux comptes pour des cabinets d’audit.

J’occupe aujourd’hui le poste de Product Owner.

+ - En quoi consiste le métier de Product Owner ?

Le Product Owner est responsable de la définition et la conception d’un produit. Il travaille en méthode agile au sein de l’équipe de développement de l’entreprise. Chez Viareport, notre équipe est basée à Toulouse et est constituée d’une dizaine de développeurs et de trois Product Owner.

Le rôle principal du Product Owner est de faire le lien entre le client (le métier) et les développeurs (la technique). Il va organiser fonctionnellement le développement.

Dans un premier temps, il recense les besoins du client, charge ensuite à lui de prioriser ses besoins et de les exprimer le plus précisément possible auprès des développeurs. Le Product Owner a pour mission de s’assurer que les fonctionnalités développées sont bien en adéquation avec le besoin qui a été spécifié avant la mise en production. Nous sommes les garants de la bonne réalisation de la solution.

+ - Pourquoi as-tu décidé de te réorienter en Product Owner ?

Une opportunité ! J’étais à l’époque consolideur dans un groupe pharmaceutique lorsque j’ai commencé à m’intéresser aux offres d’emploi proposées par Viareport. A l’origine, j’avais postulé pour être consultante à Toulouse sur les solutions SAP FC et finalement il s’est avéré que Viareport recherchait également  un expert métier.

+ - Peux-tu nous parler d'un projet sur lequel tu travailles ?

En ce moment, nous consacrons une grande partie de notre temps à LEASE, une application disponible en Cloud qui centralise et retraite les contrats de location des groupes. Notre solution s’inscrit dans les enjeux actuels des directions financières en répondant notamment à la norme IFRS 16 qui est entrée en vigueur le 1er janvier 2019. Nous enrichissons chaque mois l’application de nouvelles fonctionnalités.

+ - Comment recueillez-vous les besoins de nos clients ?

Pour notre solution LEASE par exemple, nous utilisons plusieurs canaux de recueil d’informations. Nous avons tout d’abord les consultants sur le terrain qui nous remontent les demandes des utilisateurs de nos applications. En plus de cela, une boîte de messagerie a été créée afin que les clients puissent directement nous adresser leurs retours.

Nous organisons plusieurs fois par an des points d’échanges où nous invitons l’ensemble des utilisateurs de notre solution à exprimer leurs besoins. Lorsque cela est nécessaire, nous pouvons également être amenés à échanger directement avec le client par téléphone afin de nous assurer que la fonctionnalité développée sera au plus proche de ses attentes.

Néanmoins, en tant que Product Owner nous ne devons pas nous laisser embarquer dans une spécificité client. Il est très important de prendre du recul. Lorsque  qu’une nouvelle demande nous est formulée, notre rôle est d’avoir une pensée pour l’ensemble de nos clients. Nous ne faisons pas du cas par cas et nous répondons avant tout à un besoin collectif. La priorisation des besoins est donc une étape cruciale dans notre métier.

+ - Qu'est-ce qui te plait le plus dans ton métier ?

Le développement d’une application ou de nouvelles fonctionnalités représente la concrétisation d’une idée. Cette idée ou ce besoin est traduit informatiquement et ce qui me plait c’est de voir que lorsque l’on clique sur le bouton, c’est vraiment le résultat que l’on attendait ! Il ne faut pas oublier que la limite du Product Owner est qu’il ne peut pas faire. Nous ne pouvons que penser et imaginer les développements dans notre tête.

Ce que j’aime également ce sont tous les échanges que je peux avoir avec l’équipe de développeurs. Lorsque nous rentrons vraiment en profondeur dans une fonction ou dans un calcul. Là ça devient vraiment intéressant. Nous travaillons vraiment en union.

+ - Quels conseils donnerais-tu aux futurs développeurs qui souhaiteraient nous rejoindre ?

Je leur conseillerais de toujours faire preuve d’initiative, de ne pas hésiter à être critique sur ce qui est fait et surtout de poser des questions lorsqu’ils ne comprennent pas quelque chose ! Si un point n’est pas clair pour le développeur, le besoin ne pourra pas être correctement traduit dans l’outil.

facilisis ipsum quis, ante. sed commodo velit, odio ut mi,