Interview Collaborateur | Sept questions à Virginie

Virginie Jugie occupe le poste de scrum master au sein de l’équipe de développement de Viareport, basée près de Toulouse. Constituée d’une quinzaine de personnes, celle-ci se compose des développeurs, du product owner et du scrum master.

+ - Peux-tu te présenter en quelques mots?

J’ai suivi une formation d’Ingénieur et j’ai acquis presque 12 ans d’expérience dans l’informatique. J’ai travaillé dans plusieurs grands groupes du secteur de l’édition de logiciels. Aujourd’hui cela fait 5 ans que j’occupe le rôle de scrum master au sein des équipes de développement logiciel, jusque-là j’étais développeuse.

+ - Quel est le rôle du scrum master ?

Comme son nom l’indique, le scrum master doit connaître le cadre « scrum », qui est un cadre de travail « agile ». L’objectif du scrum master est d’aider l’équipe de développement dans la mise en œuvre de ce cadre de travail, cadre complexe qui demande beaucoup de rigueur et une attention continue et quotidienne.

Mon rôle se situe entre le facilitateur, coach et « servant leader » : celui qui guide et aide l’équipe.

Concrètement, j’agis sur les méthodes de travail, les canaux de communication, l’organisation des équipes afin de permettre à celle-ci de livrer au mieux de la valeur produit de manière soutenable.

J’aide l’équipe à s’améliorer en continu en leur proposant des axes de réflexion sur les succès et échecs rencontrés. Je n’impose pas de décision ; car c’est l’équipe elle-même qui est la mieux placée pour savoir ce qui va l’aider selon la difficulté rencontrée. Ensuite, je les aide et leur apporte mon soutien dans la mise en œuvre de ces solutions.

Je vise aussi à corriger des comportements qui pourraient être improductifs ou qui pourraient nuire au bon fonctionnement de l’équipe. Il peut m’arriver de gérer des conflits ou désaccords au sein de l’équipe.

Mon rôle est de faire évoluer les pratiques au fil du temps pour que notre équipe soit pérenne et puisse fournir de la valeur régulièrement pour nos utilisateurs.

Enfin, je fais également le lien entre l’équipe et le reste de l’entreprise et guide Viareport dans l’application et la compréhension de la méthodologie « agile ».

+ - Un mot sur les méthodes Agiles ?

C’est avant tout un état d’esprit : l’Agilité.  Ses principes sont : l’amélioration continue, livrer de la valeur régulièrement, et surtout remettre le client et les individus au centre du besoin.

Il existe différents types de méthodes Agiles : « lean », « kanban » …

Chez Viareport on applique la méthode Scrum, la méthode Agile la plus utilisée et éprouvée dans le domaine du logiciel.

+ - Décris-nous une journée type chez Viareport.

Je débute ma journée par la vérification des tests d’intégration, tests qui ont lieu durant la nuit, et j’indique ceux qui sont validés ou erronés. En cas de problème, j’en informe l’équipe.

Tous les matins, l’équipe entière se réunit lors d’un point de synchronisation de 15 min appelé « daily meeting ». On fait le point sur les tâches en cours, les éventuels blocages et changements de priorité. Ce point est un moment de partage d’information et est déclencheur de mise en place de solutions.

Je travaille aussi avec le product owner sur l’écriture des stories, le découpage en fonctionnalités, la réalisation du story mapping ou encore des affinages, c’est-à-dire la présentation des fonctionnalités à développer par l’équipe.

Toute l’équipe de développement travaille sur un rythme d’itérations de 3 semaines appelées « sprint ». En début de sprint, j’aide l’équipe à définir les objectifs dans le « sprint planning ». En fin de sprint, je réalise des rétrospectives de sprint avec l’équipe et je les soutiens pour assurer les revues de sprint : démonstrations et prise de feedback auprès des utilisateurs et parties prenantes.

+ - Quelles qualités faut-il avoir pour être un bon scrum master ?

Il est essentiel de bien connaître la méthodologie Scrum. Ensuite, savoir comment fonctionne le développement et les problématiques des développeurs est essentiel pour occuper ce rôle.

Les qualités requises selon moi sont : la pédagogie et la capacité à partager ses idées afin d’aider l’équipe à adopter la méthodologie scrum. Il faut être imaginatif et persévérant pour trouver et implémenter des méthodes de travail qui conviennent à tous. Enfin, il faut être médiateur car c’est un métier basé sur l’humain.

+ - Peux-tu me décrire un projet sur lequel tu travailles et dont tu es fière ?

Mon projet phare est d’inciter l’équipe à appliquer le cadre Scrum afin de bénéficier de ses avantages : avoir un cadre de travail pérenne avec un bon rythme de travail. C’est un projet continu et sur le long terme.

Aujourd’hui je suis fière des équipes car nous avons beaucoup progressé ensemble.

+ - Enfin, qu’est-ce qui te plait le plus dans ton métier ?

Ce que je préfère c’est le contact humain et le travail d’équipe. J’aime beaucoup travailler avec l’équipe de développement, j’apprécie la technique et cet environnement de travail.

Ce qui me plait aussi c’est la fierté de voir la réussite de l’équipe : « j’ai réussi lorsque l’équipe n’a plus besoin de moi ».

porta. tristique sed ut eget commodo ipsum velit, venenatis dolor. adipiscing non