Publié le 26/01/2017

Les règles comptables évoluent, notre pré-paramétrage également !

A compter de 2016, les entreprises devront désormais procéder à l’affectation du mali technique (lorsqu’il en existe un) aux différents actifs concernés. Finie donc la comptabilisation globale du mali sur un compte de fonds de commerce, il faudra désormais le décomposer par catégorie d’actifs en utilisant les comptes comptables ad-hoc.

Corrélativement, le mali technique sera amorti selon les mêmes règles et dans les mêmes conditions que les actifs auxquels il est affecté. A chaque clôture, la société devra mentionner dans l’annexe le suivi du mali technique affecté aux différents actifs en détaillant par actif la valeur brute, et le cas échéant les amortissements ou dépréciations.

Pour tenir compte de ces évolutions normatives, la version du pré-paramétrage prochainement disponible comprendra un enrichissement du plan de comptes et des états d’annexes complémentaires permettant la ventilation, le suivi et le contrôle du traitement en consolidation du mali technique.

Découvrez également

eleifend efficitur. id dolor ut Donec venenatis, Phasellus vel, Praesent pulvinar suscipit