Publié le 21/11/2014
Sébastien romano les échos

Sébastien Romano, Directeur conseil chez Viareport

Se doter d’un système d’informations performant pour répondre aux enjeux imposés par Solvency II

Sébastien Romano, Directeur conseil chez Viareport, a élaboré un communiqué de presse publié dans les Echos. Le thème majeur de ce communiqué est la réforme réglementaire européenne “ Solvency II” à destination des différents acteurs du secteur, des sociétés d’assurance aux instituts de prévoyance en passant par les groupements de mutuelles.

Dans cet article datant du 21 novembre 2014, Sébastien Romano décompose et décrit les trois piliers de Solvency II.

+ - Solvency II et sa mise en application

Solvency II est intervenu le au 1er janvier 2016 à destination des différents acteurs du secteur de l’assurance. Cette nouvelle réforme avec pour principal objectif d’accentuer la transparence des données autant sur les contrats que sur la modélisation des risques.

Parmi tous les enjeux imposés par Solvency II, celui relatif au pilier 3 concernant plus particulièrement la mise en œuvre du reporting est prépondérant, car il conditionne l’établissement des publications prudentielles. Il impose de repenser l’organisation interne des sociétés d’assurance et des groupements de mutuelles.

+ - Les politiques d'innovation des compagnies d‘assurance

Les compagnies d’assurances doivent repenser à la fois leurs services afin de disposer des compétences nécessaires, mais également mettre en place les procédures adaptées et faire évoluer les systèmes d’information pour une efficacité optimale.

Comme le souligne Sébastien Romano “On est loin de la simple obligation de publication de comptes combinés des mutuelles et des obligations de Solvabilité I. Plus qu’une évolution, Solvency II représente une réelle révolution dans le secteur de l’Assurance”.

+ - L'émergence du Cloud

A noter que l’émergence du Cloud dénote un changement des mentalités. Les mutuelles n’hésitent plus à externaliser leurs données. Certaines solutions sont adaptées à ce milieu et répondent aux normes de sécurité, de fiabilité et d’intégrité propres à l’assurance.

Pour lire le communiqué de Sébastien Romano paru dans les Echos, veuillez cliquer sur ce lien.

Découvrez également

Titre

vel, eleifend vulputate, odio accumsan leo. Aenean velit, at consectetur Nullam