Publié le 12/12/2013
Calcul

Un arrêté comptable « Pertinent et spécifique »

Avec un projet de loi de finances toujours en discussion, l’instauration de nouvelles contributions retirées quelques jours après avoir été annoncées, l’arrêté des comptes comptables et consolidés 2013 risque d’être encore un peu plus compliqué cette année que les années précédentes. C’est sans doute pour cette raison que la recommandation de l’AMF relative à l’arrêté des comptes 2013 du 12 novembre dernier (2013-19) insiste tant sur la « pertinence » des comptes et la « spécificité » des secteurs d’activité des groupes. Pour autant, la quantité d’information demandée ne semble pas le principal point d’interrogation du régulateur. Les rapports financiers doivent présenter un volume d’information utile à la compréhension de l’activité du groupe. Mais quel directeur financier oserait retirer une information qu’il a mentionnée les années précédentes à ses actionnaires sous prétexte qu’elle est superflue ?

L’allègement des procédures d’élaboration des comptes consolidés est un chantier qui dépasse la direction financière et doit impliquer la direction générale, responsable directe à l’égard des actionnaires.

Dans les priorités mentionnées dans la note, le traitement de l’impôt et les éléments présentés au titre de sa compréhension sont particulièrement mis en avant. La preuve d’impôt devient donc un exercice, non seulement obligatoire, mais également le plus détaillé possible pour permettre une lecture « directe » de l’impôt consolidé.

Fortement impliqué dans le développement de reporting fiscaux pour ses clients, Viareport a fait le choix en 2013 de fiabiliser son approche fiscale en signant un accord avec Dièse Finance pour une meilleure intégration des offres fiscales de cet éditeur dans notre portail et dans nos reporting financiers. La preuve d’impôt va donc désormais trouver une trace comptable précise !

N’hésitez pas à solliciter nos équipes sur cette offre.

Découvrez également

mattis suscipit quis, lectus nunc justo non neque.